La ruelle est un espace public, considéré dans les règlements municipaux de la même manière que les parcs, les trottoirs et les rues. La ruelle présente pourtant la difficulté d’être un espace à usages multiples, quelque part entre la rue et le parc. Certains l’empruntent en voiture, pour accéder à un espace de stationnement, d’autres à pied ou à vélo, pour jouer après l’école.

Augmenter la sécurité dans une ruelle peut se faire soit en éliminant les sources de danger, de dommage ou d’effet nocif (exemple : la circulation automobile, les plantes toxiques), soit en réduisant les risques, c’est-à-dire les probabilités qu’une personne subisse un préjudice associé un danger (exemple : en diminuant la vitesse de circulation).

Nous présentons dans le tableau suivant un exemple d’évaluation des risques :

  • Déterminer les dangers
  • Analyser le risque associé au danger
  • Déterminer les moyens adéquats pour éliminer le danger ou maîtriser le risque lorsque le danger ne peut pas être éliminé

Travailler à mettre en place les moyens pour éliminer les dangers ou maîtriser le risque peut être un travail difficile, qui comprend à la fois des mesures physiques (par exemple : une signalisation) et des mesures sociales (par exemple : la sensibilisation, l’éducation). Pour qu’elle soit réelle, la sécurité doit être une responsabilité partagée, intégrée autant dans les mentalités que dans le cadre bâti. 

Dans le Guide d’aménagement de ruelles vertes et actives, nous consacrons un chapitre complet à la sécurité, la signalisation, les règlements municipaux et le mesures d’apaisement de la circulation dans les ruelles vertes.

 

Crédit: REQ

 

Les aménagements permettant d’apaiser la circulation

Dans la ruelle, une circulation automobile apaisée est un déplacement à très basse vitesse, effectué par un conducteur respectueux de la quiétude du lieu et conscient de la présence potentielle d’utilisateurs vulnérables. Certains types d’aménagements visant l’apaisement de la circulation peuvent amener les conducteurs à ralentir et à être conscients des dangers potentiels. Nous avons choisi de classer ces aménagements en deux catégories, soit des mesures « directes » affectant directement la conduite et « indirectes» lorsque la perception du conducteur est visée.

La signalisation

Inventaire de la signalisation officielle

Les ruelles de Montréal n’étant pas des voies de circulation à proprement parler, on y retrouve très peu de signalisation routière officielle. Pourtant, certains outils de signalisation largement répandus dans nos rues pourraient s’y retrouver plus fréquemment, à la demande des citoyens du comité de ruelle par exemple.

Inventaire des signalisations citoyennes

Crédit : REQ.

Devant la difficulté d’obtenir des panneaux de signalisation officiels, certains comités ont fabriqué leurs propres panneaux. Parmi ces panneaux, on observe trois catégories : les panneaux d’information, les panneaux concernant l’apaisement de la circulation, et les panneaux pour la propreté. Ceux-ci prennent de nombreuses formes et sont installés sur divers supports, comme un poteau, sur le sol ou encore plantés dans une plate-bande. Ils peuvent être imprimés ou peints sur divers supports et s’intégrer dans la thématique de la ruelle. En ce sens, l’initiative citoyenne est généralement bien adaptée au contexte, répond à une problématique précise et peut être plus facilement accueillie par les résidents.

 

 

 

 

 

Les mesures d’apaisement de la circulation dans les ruelles de Montréal

L’initiative des arrondissements

Depuis 2016, certains arrondissements se sont dotés de plans de sécurisation des ruelles situées sur leur territoire. C’est le cas de l’arrondissement Le Plateau-Mont-Royal, Le Sud-Ouest, Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension et Rosemont-La-Petite-Patrie. Les mesures proposées visent l’amélioration de la qualité de vie dans les quartiers, la sécurité des usagers, des enfants et des cyclistes. Parmi les aménagements réalisés par ces arrondissements :

–       ajout et réfection des dos d’âne

–       marquage au sol de type « passage piéton » sur les trottoirs

–       marquage au sol de corridors piétonniers dans les ruelles

–       interdiction de stationnement dans les 5 mètres dans les cases adjacentes à la sortie des ruelles

–       fermetures partielles de ruelles

Crédit: REQ

Pour certains de ces arrondissements, le financement des plans de sécurisation est inclus à même les budgets de l’arrondissement (ou dans les plans triennaux d’investissement). Ainsi, les travaux de marquage au sol et de réfection des dos d’âne peuvent être ajoutés dans les contrats octroyés par l’arrondissement sur une base annuelle. Les plans de sécurisation des ruelles pourront aussi être inclus dans les plans locaux de déplacement (ou les plans de mobilité durable) adoptés par les arrondissements. De manière générale, il est préférable de prévoir les mesures d’apaisement de la circulation en fonction d’une analyse des risques présents sur le territoire, ainsi que dans une vision à l’échelle du quartier, pour éviter que les aménagements effectués ne déplacent les problèmes comme la circulation de transit dans d’autres ruelles. De plus, nous soulignons l’importance de refaire les travaux de marquage au sol. La troisième année, le marquage est essentiellement disparu et son impact visuel moindre.

 

Les initiatives citoyennes

Les outils développés par les citoyens sont divers et nombreux, nous présentons ici quelques exemples d’initiatives modèles.

Le marquage au sol

Le marquage au sol est une façon simple de marquer le paysage de la ruelle et d’exprimer la réappropriation citoyenne du lieu. Le marquage au sol permet d’atteindre deux objectifs. D’une part, il peut être utilisé comme outil de signalisation, et véhiculer des messages de sensibilisation à la cohabitation des usagers. Il peut aussi être utilisé pour créer des jeux pour les enfants, ce qui peut aussi servir à apaiser la circulation en indiquant la présence de vie dans la ruelle. Finalement, certaines ruelles ont fait appel au travail d’artistes et de créateurs pour le marquage au sol, intégrant une troisième dimension au projet. Le marquage au sol a un désavantage important : même dans les projets qui sont réalisés avec du matériel de marquage au sol professionnel, le déneigement et le passage des voitures effacent rapidement la plupart des peintures au sol. 

Crédit: REQ.

Le mobilier

L’installation de mobiliers dans les ruelles vertes, comme les bacs à fleurs et des bancs, permet de diminuer la largeur de la voie de circulation, ce qui encourage les automobilistes à réduire leur vitesse. Le mobilier peut être placé dans des endroits stratégiques dans la ruelle de manière à former une chicane, ce qui permet de prolonger la longueur du ralentissement. Pour éviter les collisions avec les véhicules, les mobiliers doivent être placés de manière à permettre les manœuvres des véhicules engagés dans la ruelle et l’accès aux espaces de stationnement. Le mobilier peut aussi être doté de bandes réfléchissantes (ex : réflecteurs de vélo) pour éviter les collisions la nuit.

Les miroirs à dômes

Bien que peu répandus dans les ruelles, les miroirs de sécurité à dômes permettent d’augmenter la visibilité aux intersections jugées problématiques. Le défi sera d’avoir accès à un poteau placé au bon endroit. 

Les obstacles temporaires

Cônes, barrières amovibles, brouettes végétalisées, tronçons de troncs d’arbres, les citoyens rivalisent d’originalité et de créativité pour créer des obstacles temporaires qui permettent de délimiter des aires de jeux temporaires. Pour les plus petits, c’est aussi une façon de faciliter le jeu libre, puisqu’on peut donner la consigne de rester à l’intérieur d’une zone clairement définie.

Les obstacles permanents

Certaines ruelles optent pour des obstacles permanents placés dans le tronçon principal de la ruelle pour décourager la circulation automobile. Ces obstacles peuvent se placer dans des endroits où les cours adjacentes ne possèdent pas de places de stationnement. Ils peuvent par exemple créer des zones où la voiture n’a pas accès et des zones accessibles en voiture. 

Crédit: REQ.

Les fermetures partielles et complètes

Parmi toute la gamme des mesures d’apaisement, la reine incontestée est la ruelle fermée à la circulation. Décourageant grandement la circulation de transit, elle permet de créer des oasis où le jeu libre peut s’exprimer en toute quiétude. 

Crédit: REQ.

L’éclairage

Crédit: REQ.

Plusieurs ruelles sont dotées de lampadaires aux formes et modèles variés, dont certains exemplaires très anciens peuvent être considérés comme des monuments du patrimoine urbain. Dans d’autres ruelles, les citoyens pourront juger qu’un éclairage inadéquat entraîne des fréquentations non désirables ou des risques pour les usagers. Nous avons observé la présence, dans certaines ruelles, d’un éclairage DEL alimenté par un panneau solaire, une solution simple et adaptée.

 

 

Les autres formes de signalisation

Il existe d’autres formes de signalisation, dont les bonhommes jaunes fabriqués dans le commerce. Achetés et livrés sur les sites d’achats en ligne les plus populaires, ils ne se fatiguent pas et peuvent être placés à différents endroits stratégiques dans les ruelles.

Crédit: REQ.