La sécurité est la clé

Principes d'aménagement

 

L’enfance est un moment opportun pour offrir la possibilité d’être physiquement actif. Cela favorise le développement global des enfants et permet à ces derniers d’acquérir de saines habitudes de vie. Les neuf premières années de la vie sont particulièrement importantes puisque c’est la période pendant laquelle se développent les habiletés motrices fondamentales.

Dans le Guide d’aménagement de ruelles vertes et actives, nous présentons deux grandes approches d’aménagement qui guideront les comités de ruelles vertes à la recherche d’idées pour augmenter le potentiel actif de leur ruelle. Ces deux approches sont l’approche des 7 C et l’approche par stade de développement moteur. 

image70.png

L’approche des 7 C

Le consortium CHILD (Consortium for Health, Intervention, Learning and Development) a développé une méthode d’aménagement des espaces de jeux extérieurs destinés aux enfants. Cette approche se base sur 7 principes d’aménagement, les 7C, qui signifient : Character, Context, Connectivity, Change, Chance, Clarity, Challenge.

 

Nous les traduisons librement dans l’ordre respectif par : Style, Contexte, Connectivité, Changement, Opportunités, Clarté et Défi. Le CHILD a démontré plusieurs bénéfices pour les enfants d’âge préscolaire qui évoluent dans des espaces de jeux qui offrent un contact avec les éléments naturels, dont une amélioration de leur développement cognitif (dont le langage), émotionnel et physique (habiletés motrices fondamentales).

Nous présentons dans le guide chacun de ces principes d’aménagement ainsi que des exemples d’application concrets et adaptés aux ruelles vertes de Montréal. 

image68.jpg

L’approche par stade de développement moteur


Cette approche propose de prendre en compte les stades de développement des enfants et le développement des habiletés motrices dans l’aménagement de ruelles vertes et actives. C’est une perspective différente qui permet d’optimiser l’acquisition d’habiletés motrices, tout en permettant le jeu libre, le jeu actif et le plaisir.


La période de développement de 15 mois à sept-huit ans est particulièrement critique puisqu’à partir de huit ans, les enfants entrent dans une phase de perfectionnement des compétences déjà acquises. Si certaines compétences motrices fondamentales ne sont pas acquises à sept-huit ans, il devient plus difficile de les acquérir par la suite. La période entre 15 mois et sept-huit ans est aussi celle pendant laquelle la ruelle est la plus pertinente pour les enfants qui ne peuvent encore circuler librement dans leur quartier. 


Nous présentons dans le guide plusieurs suggestions d’activités. Celles-ci sont classées par habiletés motrices et nous suggérons des variantes pour les saisons et des niveaux de difficulté qui permettront de passer à un autre niveau une fois que la tâche est maîtrisée. 
 

unnamed (4).jpg
unnamed (3).png
unnamed (5).jpg

Apaisement de la circulation

Les aménagements permettant d’apaiser la circulation

Dans la ruelle, une circulation automobile apaisée est un déplacement à très basse vitesse effectué par un conducteur respectueux de la quiétude du lieu et conscient de la présence potentielle d’utilisateurs vulnérables. Certains types d’aménagements visant l’apaisement de la circulation peuvent mener les conducteurs à ralentir et à être conscients des dangers potentiels. Nous avons choisi de classer ces aménagements en deux catégories, soit des mesures directes affectant directement la conduite et indirectes lorsque la perception du conducteur est visée.

unnamed.png

La signalisation

Inventaire de la signalisation officielle

Les ruelles de Montréal n’étant pas des voies de circulation à proprement parler, on y retrouve très peu de signalisation routière officielle. Pourtant, certains outils de signalisation largement répandus dans nos rues pourraient s’y retrouver plus fréquemment, à la demande des citoyens du comité de ruelle par exemple.

image46.png

Signalisations citoyennes 

Devant la difficulté d’obtenir des panneaux de signalisation officiels, certains comités ont fabriqué leurs propres panneaux. Parmi ces panneaux, on observe trois catégories : les panneaux d’information, les panneaux concernant l’apaisement de la circulation, et les panneaux pour la propreté. Ceux-ci prennent de nombreuses formes et sont installés sur divers supports, comme un poteau, sur le sol ou encore plantés dans une plate-bande.

 

Ils peuvent être imprimés ou peints sur divers supports et s’intégrer dans la thématique de la ruelle. En ce sens, l’initiative citoyenne est généralement bien adaptée au contexte, répond à une problématique précise et peut être plus facilement accueillie par les résidents.
 

L’apaisement de la circulation : les initiatives citoyennes

Les outils développés par les citoyens sont divers et nombreux, nous présentons ici quelques exemples d’initiatives modèles.

Le marquage au sol

Le marquage au sol est une façon simple de marquer le paysage de la ruelle et d’exprimer la réappropriation citoyenne du lieu. Le marquage au sol permet d’atteindre deux objectifs :  il peut être utilisé comme outil de signalisation et être utilisé pour créer des jeux pour les enfants, ce qui peut aussi servir à apaiser la circulation en indiquant la présence de vie dans la ruelle. 

image33.jpg
image37.jpg

Le mobilier

L’installation de mobiliers dans les ruelles vertes, comme les bacs à fleurs et des bancs, permet de diminuer la largeur de la voie de circulation, ce qui encourage les automobilistes à réduire leur vitesse. Le mobilier peut être placé dans des endroits stratégiques dans la ruelle de manière à former une chicane, ce qui permet de prolonger la longueur du ralentissement.

Les miroirs à dômes

Bien que peu répandus dans les ruelles, les miroirs de sécurité à dômes permettent d’augmenter la visibilité aux intersections jugées problématiques. Le défi sera d’avoir accès à un poteau placé au bon endroit. 

Les obstacles temporaires
Cônes, barrières amovibles, brouettes végétalisées, tronçons de troncs d’arbres, les citoyens rivalisent d’originalité et de créativité pour créer des obstacles temporaires qui permettent de délimiter des aires de jeux temporaires. 


Les obstacles permanents
Certaines ruelles optent pour des obstacles permanents placés dans le tronçon principal de la ruelle pour décourager la circulation automobile. Ces obstacles peuvent se placer dans des endroits où les cours adjacentes ne possèdent pas de places de stationnement. Ils peuvent par exemple créer des zones où la voiture n’a pas accès et des zones accessibles en voiture. 

 

Les fermetures partielles et complètes
Parmi toute la gamme des mesures d’apaisement, la reine incontestée est la ruelle fermée à la circulation. Décourageant grandement la circulation de transit, elle permet de créer des oasis où le jeu libre peut s’exprimer en toute quiétude. 

 

unnamed.jpg
image48.png

L’éclairage

Les citoyens pourront juger qu’un éclairage inadéquat entraîne des fréquentations non désirables ou des risques pour les usagers. Nous avons observé la présence, dans certaines ruelles, d’un éclairage DEL alimenté par un panneau solaire, une solution simple et adaptée.

Les autres formes de signalisation

Il existe d’autres formes de signalisation, dont les bonhommes jaunes, achetés sur les sites d’achats en ligne les plus populaires. Ils ne se fatiguent pas et peuvent être placés à différents endroits stratégiques dans les ruelles.

unnamed (1).jpg