Pourquoi une ruelle verte ?

images (2).jpg

Augmenter la biodiversité

Par leur linéarité et leur répartition dans le tissu urbain, les ruelles vertes peuvent contribuer à la création de corridors verts prévus dans le concept de la Trame bleue et verte.

 

Les actions de verdissement effectuées dans les ruelles vertes permettent entre autres choses de réduire l’effet d’îlots de chaleur et d'améliorer la qualité de l’air.

Les corridors verts augmentent la connectivité biologique entre les habitats naturels de l’île et favorisent la biodiversité. Les ruelles vertes fournissent en effet des habitats pour des petits mammifères, des oiseaux et des insectes.

FAVORISER LE LIEN SOCIAL

La mobilisation nécessaire à la création des ruelles vertes favorise la socialisation et l’inclusion. Des citoyens de toutes origines et de toutes classes sociales y partagent des objectifs communs au quotidien. L’organisation de fêtes et d’activités dans la ruelle consolide le tissu social ainsi que le sentiment de sécurité et d’appartenance.

image26.jpg

 

ASSURER L’ACCÈS À DES QUARTIERS EN SANTÉ

Par leur proximité du domicile, les ruelles sont des environnements favorables au jeu libre des enfants et aux déplacements actifs. Elles permettent un contact avec la nature, et les citoyens y développent des projets d’agriculture urbaine et de jardinage écologique permettant aux jeunes et aux moins jeunes de s'y initier.

 

FACILITER LA TRANSITION VERS UNE ÉCONOMIE VERTE, CIRCULAIRE ET RESPONSABLE

L’économie sociale et l’économie de partage trouvent un terreau fertile dans les communautés de ruelles. S’y développent plusieurs initiatives de partage d’objets, notamment des boîtes à jouets, d’outils, de livres et même de voitures. En apprenant à se connaître davantage, les riverains ont aussi davantage tendance à s’entraider puis à s’échanger des services et des savoirs.

De plus, les ruelles offrent un réseau de déplacements alternatifs et permettent des déplacements plus sécuritaires, conviviaux et efficaces, loin du trafic, du bruit et des particules fines libérées par les pots d’échappement. Plusieurs aménagements peuvent également augmenter la perméabilité des surfaces et retenir l’eau de pluie dans les ruelles. Additionnés, ceux-ci permettent de réduire la quantité d’eau qui ruisselle dans les égouts, ce qui a comme effet de réduire le nombre et l’intensité des épisodes de surverse.

AUGMENTER LA SÉCURITÉ

 

La ruelle est un espace public, considérée dans les règlements municipaux de la même manière que les parcs, les trottoirs et les rues. La ruelle présente pourtant la difficulté d’être un espace à usages multiples, quelque part entre la rue et le parc. Certains l’empruntent en voiture pour accéder à un espace de stationnement, d’autres à pied ou à vélo pour jouer après l’école.

Augmenter la sécurité dans une ruelle peut se faire soit en éliminant les sources de danger, de dommages ou d’effets nocifs (la circulation automobile, les plantes toxiques, etc.), soit en réduisant les risques, c’est-à-dire les probabilités qu’une personne subisse un préjudice associé à un danger (en diminuant la vitesse de circulation par exemple).

Nous présentons dans le tableau suivant un exemple d’évaluation des risques :

  • Déterminer les dangers ;

  • Analyser le risque associé au danger ;

  • Déterminer les moyens adéquats pour éliminer le danger ou maîtriser le risque lorsque le danger ne peut pas être éliminé.

Travailler à mettre en place les moyens pour éliminer les dangers ou maîtriser le risque peut être un travail difficile, qui comprend à la fois des mesures physiques (une signalisation) et des mesures sociales (sensibilisation, éducation). Pour qu’elle soit réelle, la sécurité doit être une responsabilité partagée, intégrée autant dans les mentalités que dans le cadre bâti. 

Dans le Guide d’aménagement de ruelles vertes et actives, nous consacrons un chapitre complet à la sécurité, la signalisation, les règlements municipaux et le mesures d’apaisement de la circulation dans les ruelles vertes.

image47.jpg

COMBLER LE DÉFICIT NATURE

Un des objectifs du projet de ruelles vertes et actives est d’augmenter la présence d’éléments naturels vivants et non vivants afin d’accroître les interactions avec la nature. Les ruelles deviennent ainsi un premier pas de proximité vers les milieux naturels et le développement d’une relation avec la nature.

Les environnements de jeu comportant des éléments naturels (buissons, blocs de roche, eau, sable) offrent aussi aux enfants  un nombre supérieur d’opportunités de jeu par rapport aux espaces conventionnels. Les espaces naturels sont aussi plus inclusifs, ils offrent à tous les enfants la possibilité de profiter des zones de jeu, ce qui favorise l’inclusion et évite la création de groupes en fonction des habiletés physiques. 

APAISER LA CIRCULATION

Dans la ruelle, une circulation automobile apaisée est un déplacement à très basse vitesse effectué par un conducteur respectueux de la quiétude du lieu et conscient de la présence potentielle d’utilisateurs vulnérables. Certains types d’aménagements visant l’apaisement de la circulation peuvent mener les conducteurs à ralentir et à être conscients des dangers potentiels. Voici un exemple d'aménagements : 

image33.jpg